Le ventre de Seb

09 août 2006

Mets & Vins

C'est marqué sur la carte de visite. Mets & Vins, cuisine d'inspiration. Je reste méfiant et partagé. Ca m'inspire moyennement. Ca sent trop le marketing. Vous en connaissez beaucoup, vous, des chefs non inspirés ? "Tu serais bien inspiré d'y aller dîner pour vérifier" me lance mon ventre, qui n'a pas sa langue dans sa poche. Et comme mon ventre a toujours raison, je pousse la porte de cet établissement. Cadre et sourire accueillants. La faim me tenaille et mon choix se porte tout naturellement sur des plats aussi légers qu'une robe d'été. J'attaque par des pennes au saumon, herbes et huile d'olive. J'inspire. Ca m'inspire. A juste titre. C'est aromatiquement bon. Je continue avec un demi poulet dans l'assiette. Il déboule fièrement au bras d'ail et d'échalote, en chemise pour l'occasion. Pas jalouses pour un sou, quelques belles rattes stratégiquement parfumées au thym lui tournent autour. Elles veulent sûrement sa cuisse. J'inspire. Ca m'inspire. A juste titre. C'est aromatiquement bon. Il me faut pas moins d'un bon pot de Cairanne (non, pas Jean-Jacques, ça se saurait s'il était dans le pinard) pour faire passer le tout. Ce restaurant vendange essentiellement d'un bout à l'autre de la vallée du Rhône. J'aurais voulu goûter le Coteau d'Aix, histoire de mettre quelques rayons de soleil dans mon verre, mais il avait pris congé. En proie à quelques paresses aoûtiennes, mon ventre ne daigne pas, malgré mon insistance, terminer par un plongeon dans une soupe de brugnons au gingembre. Je me contente la mort dans l'âme d'un café. Et ce qui était annoncé comme une nuit torride se mue rapidement en ronflements crépusculaires. J'expire.

Mets & Vins, 6 rue Hippolyte Flandrin Lyon 1er. Entrée, plat, dessert à 26 euros. Tel : 04 78 28 32 26.

Et comme dirait Joël, bon appétit bien sûr !

Posté par kurti à 16:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


07 août 2006

L'Auberge du Château à Bully

"Puisque certains établissements lyonnais dépassent les bornes, va chercher bonheur gastronomique quelques kilomètres plus loin" m'a sussurré à l'oreille mon ventre en colère, un jour de disette. Sur les excellents conseils d'une collègue de bureau - comme quoi, ça sert toujours d'avoir une activité professionnelle -, j'ai fondu sur Bully. L'Auberge du Château trône sur la place de l'Eglise de cette adorable petite bourgade. Yannick Bourgeois-Faucon et son épouse, originaire du coin, se sont lancés depuis un an et demi dans la belle mais périlleuse aventure entrepreneuriale, après avoir arpenté les grandes maisons étoilées. Lui a notamment appris le métier auprès de Michel Guérard. Ce jeune chef célèbre des produits d'une impeccable qualité avec simplicité et inventivité. La soupe à la tomate flanquée d'une glace à la roquette s'avère un excellent plan anti-canicule.  Le thon rouge mi-cuit s'encanaille d'une touche de citron confit pendant que le dos de cabillaud flirte avec un mitonné de cocos. La canette se secoue le bas des reins et nargue une salade de figues et jambon cru. Toutes les cuissons sont parfaitement maîtrisées. La glace au fromage blanc arrosée d'un miel de chataîgnier offre une alternative fraîche et sucrée au traditionnel plateau de fromage, pourtant bien reluisant. Belles notes finales également avec une salade de fruits, fraîchement infusée à la mélisse ou un vacherin de fruits rouges simplement délicieux. Le rapport qualité-prix est (quasi) imbattable, avec un premier menu complet à 25 euros, mise en bouche et mignardises comprises. Vos enfants ne manqueront pas d'engloutir les chamallows maison et de s'exclamer : "ils sont meilleurs que les vrais !". Les gros appétits sortiront dix euros supplémentaires pour avoir une viande et un poisson. Une auberge à visiter rapidement avant que la rançon du succès ne se paie cash.

Bully est à 30 kilomètres de Lyon. Prenez la N7 en direction de Roanne. C'est toujours tout droit, juste après l'Arbresle. Fermé lundi, samedi midi et dimanche soir. Tel : 04 74 01 25 36.

Et comme dirait Joël, bon appétit bien sûr !

Posté par kurti à 09:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 juillet 2006

Les Adrets

"Il ne faut pas compter avoir la panse pleine lorsque son portefeuille est vide" me fait remarquer à juste titre mon ventre en colère, un jour de crise financière. Qu'il est effectivement acide d'être à court d'oseille. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Je ne me souviens plus très bien qui, mais quelqu'un m'a parlé des Adrets. Ce restaurant ferait une formule déjeuner défiant toute concurrence. Une bonne affaire dans un quartier aussi touristico attrape-nigaud que Saint-Jean ? Ca se saurait. Je m'en vais néanmoins d'un pas décidé vérifier les dires de ce je sais plus qui. Diantre, le bougre avait raison !

Entrée + plat + fromage + dessert + vin + café = 13 euros.

J'ai très bien mangé, mais je ne me souviens plus très bien quoi. Je me souviens juste que le chef aime surtout préparer les poissons. Je devrais d'ailleurs en manger plus souvent, du poisson.

D'aucuns diront que le patron n'est pas franchement aimable. A ce prix-là, il va bientôt être à court d'oseille. On ne peut pas lui demander de faire risette.

Les Adrets, 30 rue du Boeuf Lyon 5ème. Tel : 04 78 38 24 30. Fermé samedi et dimanche, tout le mois d'août.

Et comme dirait Joël, bon appétit bien sûr !

Posté par kurti à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2006

Début et déjà la faim

Bienvenue sur mon blog, à voir et à manger. Il s'adresse tout particulièrement aux estomacs dans les talons et autres bouches insatiables. Aux palais en quête de douces heures passées à table. Cet espace gastronomique vous est bien évidemment grand ouvert. Salivez, croquez, dégustez, réagissez. Faites-moi passer vos bons mots - d'estomac - que je me ferai un plaisir de publier.

Réveillons-nous, camarades gourmets, et mâchons ensemble sur la route du bonheur culinaire,

Le ventre de Seb

Posté par kurti à 09:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]